Quand l’une de nos journalistes teste le Fit’Ballet

Quelque part, à Paris…
« 5, 6, 7 et 8. En 6 ème position, en-dehors : demi-plié, entrechat, attitude, développé
quatrième, rond de jambe et grand jeté ! Et on recommence ça trois fois de suite ! »
Driiiiing ! 8h30 : mon réveil sonne, je suis en sueur dans mon lit, angoissée à l’idée de ne
pas être à la hauteur, ce soir pour mon premier cours de Fit’Ballet… Ouf, tout ça n’était
qu’un mauvais rêve.
Et pour cause, cet enchaînement intensif auquel on n’a rien compris n’a pas grand-chose
à voir avec les cours de Fit’Ballet. Je l’ai vite compris lors de mon premier cours, début
janvier. On est début avril et j’ai presque consommé la totalité de ma deuxième carte de
10 cours. Vous allez vite comprendre pourquoi !

C’est quoi ce nouveau sport ?
Le Fit’Ballet, c’est LA discipline dont j’ai toujours rêvé : un mélange de fitness, de bases
de danse classique et de postures de yoga. Ou comment rendre une activité sportive
ludique, à laquelle on a envie d’aller tout en se sculptant un corps de danseuse. C’est d’ailleurs une ancienne danseuse, Octavie Escure, qui l’a imaginée.

Enfilez vos chaussons !
À mon arrivée dans le studio du 10 e arrondissement de Paris, je découvre une salle toute
rose, superbement décorée : un vrai cocon de poupée ! La salle est clean, les vestiaires et
les douches sont propres, ça sent bon et j’y suis bien accueillie. Je m’y sens déjà bien.
J’enfile ma tenue de sport #basique et mes chaussons de danse (des demi-pointes).
19h30 : le cours démarre pile à l’heure et est donné par une ancienne danseuse (on le
comprend rien qu’en la regardant). Une heure d’enchaînements toniques, de gainage, de
sauts et d’abdos pour tonifier et affiner son corps. Le tout, en adoptant des pas de danse
classique que la prof prend le temps de nous expliquer. Elle passe même dans les rangs
nous corriger ! Ce que j’ai adoré, c’est qu’elle rappelle souvent comment se placer tout
au long de l’exercice. On n’a pas toujours les bons réflexes ! Car, même s’il y a des
habituées il y a aussi des filles un peu plus larguées comme moi ! Je suis donc ressortie
de ce premier cours lessivée, transpirante mais bien dans ma tête… Avec une seule
envie : je vous laisse deviner laquelle. 😉

Fit’Ballerina un jour…
Moi qui n’ai jamais fait de danse classique, j’ai vite été rassurée par ma capacité à
m’adapter rapidement au cours. Même s’il faut s’accrocher un peu au début, on prend
vite le pli. Donc pas besoin d’avoir déjà fait de la danse même si, forcément, ça peut
aider ! #tmtc
Ce que j’ai beaucoup aimé et que je redoutais le plus, finalement, c’est l’esprit bon enfant
des autres Fit’Ballerinas. Au studio, personne ne se prend la tête ni ne se regarde de haut
comme on pourrait l’imaginer en danse classique. Ici, c’est à chacune son rythme et sans
préjugé.

C’est où qu’on peut danser ?
Seul point noir : l’activité est si bien pensée et plébiscitée, qu’elle est un peu victime de
son succès… Le soir, la salle est bondée et toutes les Fit’Ballerinas ne jouent pas le jeu du
collectif en laissant de la place pour les autres… Forcément, il n’y a qu’une salle à Paris
(aussi une à Perpignan et une à Berlin). Mon conseil culotté : venez de préférence aux

cours du matin, du midi ou du week-end. Qu’on se le dise : c’est beaucoup plus
respirable et agréable – surtout pour démarrer. Sinon, venez suffisamment tôt pour vous
placer devant ! Et n’hésitez pas à tester les autres cours : j’aime bien alterner avec le
Fit’Ballet Stretch et le Fit’Ballet Ball. J’ai même le Fit’Ballet classique : rigoureux mais
boostant ! Prochain challenge : le cours de yoga. Et, pour Octavie, ça ne serait pas
l’ouverture d’une salle dans l’Oise ?

Les infos culottées : 18 € le cours d’essai ; 130 € la carte de 10 ; checkez régulièrement le
site Vente-Privée, ils proposent régulièrement des cartes de 10 à prix cassés.

Laisser un commentaire