Grosse ambiance sur le Paris-Cambrai

Dans le train qui relie les villes de l’Oise à Paris, il y a plusieurs voyageurs : celui qui a mal dormi bavera sur la vitre, impatient de terminer sa nuit. Un autre s’isolera du reste de la faune, le nez sur son smartphone. Il y a celle qui en profite pour terminer son petit-déjeuner tout en se maquillant.
Enfin, il y a une caste qu’on croise rarement, animaux pourtant peu farouches qui aiment la vie en meute, en tout cas à bord du train Corail. Chaque matin et chaque soir, ils se retrouvent, papotent, parfois même festoient, le sourire aux lèvres. Ils se sont rencontrés à bord et ont noué de belles amitiés, parfois plus.
Pour cette communauté riante, les retards et les pannes de caténaires de la SNCF ne sont rien, ou presque. Rencontre avec ces drôles de zèbres à l’optimisme contagieux.

Laisser un commentaire