Discrétion, élégance et sobriété au 1 quai Branly : à la découverte de la Cathédrale de la Sainte-Trinité

Que se passait-il derrière cette palissade en bord de Seine dans un quartier si convoité? Miline Chevrier, notre spécialiste des balades parisiennes est intriguée depuis quelques temps par cette construction massive.

Cinq bulbes dorés mat ont fleuri mi-2016 dans les arbres du ciel de Paris. C’est le nouveau centre spirituel et culturel orthodoxe russe et la cathédrale de la Sainte-Trinité. Retour sur les étapes de cette nouvelle construction.

Le lieu?

Lieu classé par l’Unesco où s’alignent les monuments célèbres, comme la tour Eiffel, le musée Jacques Chirac, l’ambassade de Bulgarie mais aussi le palais de l’Alma qui renferme des secrets d’Etat. L’intrigue se noue.

Les acquéreurs ne manquent pas pour cet ancien site de Météo France déplacé sur Saint Mandé. L’Arabie Saoudite et la Russie présentent leur candidature, chacun pour y construire un bâtiment religieux.

La préférence est donnée aux Russes qui en font l’acquisition en 2010.

Qui est l’architecte ?

Un concours international d’architectes est lancé en 2010.

444 projets sont proposés. Les monuments historiques s’en mêlent, le projet du lauréat ne plaît pas à la ville de Paris qui le considère inadapté aux rives de la Seine.

Finalement, le projet de Jean Michel Wilmotte, dauphin du concours est retenu et construit entre 2014 et 2016.

Les palissades sont retirées, découvrant un projet très sobre tout en pierre de Bourgogne surmonté de 5 dômes. Des fleurs d’or dans les arbres ! La pierre blanche striée en fines lattes comme un mille feuilles, donne un mouvement assez aérien, les coupoles ont une brillance sobre et classe. L’ensemble est harmonieux et s’intègre parfaitement dans cet endroit prisé !

Une visite s’impose !

Toutes ces interrogations incitent à vouloir voir ce qui se passe à l’intérieur.

Tout est blanc jusqu’au ciel, l’aménagement est conforme aux églises orthodoxes, beaucoup de doré mais brillant cette fois.

Les avis divergent, on préfère l’intérieur et on déteste l’extérieur. Pour ma part, c’est l’inverse. J’adore la bâtisse mais l’intérieur m’a laissée de glace avec trop de clinquant.

Mais la tradition orthodoxe, c’est quoi exactement ?

Vous pouvez faire une visite guidée, ce qui vous permettra de mieux comprendre la tradition orthodoxe.

Mais vous pouvez aussi la visiter en entrée libre ou assister à un office.

→ Accès libre ouvert au public, 1 Quai Branly Paris 7ème

Métro ligne 9, station Alma-Marceau

Laisser un commentaire