Échouer c’est pas grave. Ne rien tenter c’est terrible

On a rencontré la trépidante humoriste Constance, entre deux représentations au festival OFF d’Avignon de son nouveau spectacle, Gerbes d’amour, où elle partage la vedette avec la brune et talentueuse musicienne Marie Réno.
La jeune et jolie Isarienne Constance, qui a découvert le théâtre à l’âge de huit ans, est multi-casquettes : déjantée mais aussi très pro puisque ces dix dernières années elle a écrit et joué quatre spectacles aux noms aussi chantants que “Partouze sentimentale”. Tout un poème. Interview express et culottée.

Laisser un commentaire