Portrait Anaïs Desmet – Goûter aux massages

Crédit photos : Anaïs Carpentier

« Il n’y a pas de raison que je n’y arrive pas, pourquoi d’autres et pas moi ? »

Passer du monde la communication à celui du bien-être, c’était le pari d’Anaïs DESMET, 30 ans tout rond et praticienne du massage « plaisir » depuis moins d’un an. Notre plume l’a rencontrée : la masseuse compiégnoise a évoqué son parcours et son changement de vie. Un seul mot d’ordre : OSER !

Attirée depuis l’enfance par ce milieu, c’est surtout grâce à sa mère que sa passion connaît ses premières étincelles : « Depuis que je suis petite, je masse ma maman, qui est atteinte d’un handicap. J’avais cet instinct de lui faire du bien, lui donner de l’amour. C’est comme ça que j’ai mis un pied dans le massage. Je reste dans la communication, mais corporelle. »

Heurtée à une image encore trop « précaire » de la profession lorsqu’elle était étudiante, Anaïs choisit finalement de s’orienter vers l’art et le graphisme, au lieu d’un CAP esthétique, pourtant tant désiré. Elle poursuit avec des études de communication, qui lui permettent d’exercer le métier de chargée de communication pendant 5 ans.

L’élément déclencheur ? « La TREN-TAINE » me répond-elle avec enthousiasme. « J’allais avoir trente ans, et je n’avais toujours pas fait ce que je voulais au fond de moi : réaliser mes rêves ! Dans la vie, il faut oser, le temps passe tellement vite, les projets se dessinent aussi ». Sauter le pas était devenu une nécessité.

La voici partie dans l’aventure : en deux temps, trois mouvements, elle enclenche une formation professionnelle de 4 mois en parallèle de son job, le week-end à Paris. Puis enchaîne avec les heures de pratique, pour obtenir son diplôme en juin, au sein de l’École européenne de bien-être.

Anaïs a été rapidement envahie par une volonté ardente d’être entrepreneuse. Même durant sa formation, son plan était déjà tout tracé : « Tu as cette liberté de faire ce que tu aimes, de réaliser tes envies et de créer ton propre concept. Tu n’as plus de frustration ou de comptes à rendre : t’es seule à bord du bateau. »

À son compte depuis maintenant plusieurs mois, Anaïs propose un concept tout particulier et assez canon : des massages à domicile ou directement au boulot, sa table très confortable se baladant ainsi de ville en ville, dans les alentours de Compiègne. Le californien, le suédois ou encore la réflexologie thaïlandaise, la jeune entrepreneuse propose un large choix de prestations pour convenir à tous ses clients. Et ce n’est pas fini ! Avec le printemps, c’est une déferlante de nouveautés qui arrive au catalogue, comme le massage drainant/minceur pour prendre soin de son corps en profondeur et obtenir une meilleure tonicité. Le massage personnalisable est également un point fort de l’offre d’Anaïs : une partie du corps particulièrement nouée ? Un endroit où la détente serait la bienvenue ? C’est à la carte et on s’adapte à vos envies !

J’ai également eu la chance de tester en exclusivité le nouveau massage proposé aux futures mamans, et quel moment de réconfort ! Durant une heure, Anaïs prend soin de votre corps parfois mis à mal durant cette période si importante de votre vie de femme, avec beaucoup de délicatesse et d’attention. Tout doux et très relaxant, ce massage est une véritable parenthèse de bonheur. Vous pourrez découvrir cette formule à partir de cet été.

> Pour en savoir plus, jetez un œil à la page Facebook de « Goûtez aux massages ».

> Retrouvez-la au Chalet de Jaux, tous les lundis de 8h30 à 21h sur rendez-vous, en plus du domicile. Mais également au Salon du bien-être le 13 mai à Beauvais avec des démonstrations en live.

Laisser un commentaire